Le développement personnel : je sature !

Récemment, j’ai ressenti un gros ras le bol vis à vis du développement personnel. Pourquoi j’en ai marre ? Explications.

Le titre de cet article peut paraître un peu aguicheur, mais c’est une réalité : j’ai traversé et je traverse encore une phase de rejet du dev perso, une saturation et un ras le bol très forts qui m’ont poussée à prendre un sacré recul et à revoir toute mon activité de coach (enfin, ex coach, je t’explique plus bas)

Même si je suis dans l’accompagnement et que mon envie est d’aider les mamans qui le souhaitent à se réapproprier leur maternité, à un moment je pense que j’ai perdu un peu de vue la façon dont je voulais VRAIMENT le faire. Si tu t’intéresses au développement personnel, peut-être que mes ressentis et mon article te parleront.

Il est arrivé un moment où je me suis rendue compte que j’avais versé dans le TROP.
Je m’explique : je ne voyais plus que par ce prisme là, je ne parlais plus que de ça, je ne pensais plus que par ça. Mon vocabulaire et mes pensées étaient trop orientés croyances limitantes, blessures, mindset, motivation, transformation, peurs… bref trop de dev perso dans ma vie et pas assez de vraie vie justement ! Je ne trouvais plus l’équilibre entre développement personnel à dose juste pour moi et réalité des choses. Et forcément, j’ai fini par saturer.

Avant de poursuivre, je ne critique ni les coachs, ni le business de coaching (même si clairement il y aurait à redire sur certains qui ternissent le métier, comme partout…). Je parle juste de mon expérience personnelle de personne qui s’est plongée à corps perdu dans le développement personnel et a fini par s’y perdre.

J’ai ressenti comme un décalage entre ce que je voulais transmettre et la façon dont je m’y prenais. C’est la raison de mon silence ici et sur les réseaux depuis la fin du mois de Juin.

D’un seul coup, les mots coaching, coach, mindset, croyances, blessures, tests de l’univers… et tout le vocabulaire lié au développement personnel m’ont hérissé le poil. Je ne pouvais plus les voir, les lire, les entendre sans ressentir comme un violent rejet, un ras le bol, un « j’en ai marre de tout ça ! ».

Pourquoi ? Parce que je ne m’y retrouvais plus, parce que je m’étais éloignée de moi. J’avais l’impression d’être à mille lieux de la vraie vie tant j’avais versé dans l’extrême. Et force était de constater que ça ne me correspondait absolument pas.

« Ce n’est pas moi ça, ça ne me ressemble pas, j’ai besoin de trouver ma façon de faire… »
Après 2 mois de remise en question c’est ce qui est ressorti. Bien sûr je continue à me former, faire des recherches, utiliser des outils et notions de développement personnel pour moi ou pour mes clients, mais je veux le faire AUTREMENT.
A ma façon, trouver ma voie et me rapprocher de « la vraie vie ».

Parce que tout n’est pas croyance, tout n’est pas mindset, la vie est faite de mille nuances et qu’on ne peut pas toujours tout sur analyser comme je le faisais. Nous sommes humains, et on a le droit d’en avoir marre, d’avoir la flemme, de se plaindre, de ne pas réagir de la meilleure des façons aux épreuves de la vie, de vouloir croire au hasard, de tenter d’autres choses et surtout… DE CHANGER D’AVIS sur des notions qui pourtant nous paraissaient universelles hier.

Et souvent, on préfère rester avec nos croyances, nos failles, nos jugements de valeur et nos a priori.
On n’a pas toujours envie de devenir cette fameuse « meilleure version de soi » ou de trouver les réponses cachées en nous.
Et tu sais quoi ? C’est OK, tu as le droit !

Pourquoi je te dis tout ça ?

  • Parce que déjà, j’avais besoin d’en parler, de dire ce que j’avais sur le coeur par rapport à mon ras-le-bol, mon trop plein du coaching.
  • Parce que c’est la raison pour laquelle je préfère me définir comme accompagnante et plus comme coach (question de sémantique au fond, mais comme ça fait plus de sens pour moi, je garde ça)
  • Parce que j’ai réalisé qu’on était plusieurs à ressentir ça, quand j’en ai parlé sur les réseaux

Alors évidemment que le développement personnel et que tous les outils qui peuvent t’aider à te reconnecter à toi et avoir une vie plus épanouissante sont très utiles. Mais comme tout, il peut y avoir besoin de doser, nuancer, trouver ton équilibre. Il n’y a rien de foncièrement mauvais là dedans, loin de là, et tout ce que j’ai appris depuis plus de 2 ans m’a énormément apporté. Je ne regrette rien et comme je te l’ai dit plus haut, je continue à vouloir accompagner ceux qui le souhaitent. Mais maintenant, je veux le faire à ma façon et de façon connectée à la réalité. Parce que c’est ce qui me parle, ce qui fait sens pour moi.

Evidemment, mon avis et cet article n’engagent que moi ! Je ne parle que de MON expérience, mes ressentis, bref ma vie et ma vision des choses. Je ne dis pas que les coachs sont déconnectés de la réalité ou font de fausses promesses. Je ne dis pas que ce sont des charlatans et je ne te dis pas de ne pas investir là dedans, au contraire ! Je rappelle juste l’importance de la nuance, du dosage, et d’écouter ce qui fait sens pour soi.

Est ce que toi aussi, tu ressens cette forme de ras-le-bol vis à vis du dev perso ? N’hésite pas à témoigner en commentaires et en attendant, prends soin de toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.