Pourquoi vouloir te changer est une mauvaise idée

Envie de changer, de devenir meilleure ? Et si vouloir te changer n’était pas une si bonne idée ? Explications.

Tu as déjà eu envie de changer ? De devenir « meilleure », moins ceci, plus cela ? Tu as déjà eu l’impression qu’il fallait effacer tes défauts, changer ces parties de toi qui ne te conviennent pas ?

Oups. Ce n’est peut-être pas la démarche qui te convient.

Je t’en parlais d’ailleurs récemment sur mon compte instragram, n’hésite pas à regarder la vidéo pour en savoir plus sur le sujet !

Volonté de s’améliorer ou énergie de rejet ?

La première question à se poser, c’est d’où vient ce besoin de changer qui on est. Si tu es convaincue que tu es « une mauvaise personne » et qu’il faut devenir meilleure, si tu rejettes en bloc qui tu es ou certaines parties de toi que tu considères comme « mauvaises », tu pars d’une énergie de rejet. Ce qui est, tu en conviendras, assez négatif et violent envers toi.

Avant de vouloir déployer tout ton temps et ton énergie à entreprendre des actions pour changer sans te demander ce qu’il y a de plus profond, demande toi si ce n’est pas rester en surface au lieu de creuser la cause de tout ça. Parce que tu auras beau entreprendre de grands changements, prendre des résolutions, te donner des objectifs, si tu n’as pas travaillé auparavant sur toi, il y a de grandes chances que ça ne tienne pas.

Prenons un exemple concret : tu en as marre de perdre patience, de voir le négatif, de ne pas avoir confiance en toi. Alors tu te dis que tu vas devenir quelqu’un de confiant, d’optimiste et de « fort ». Une wondermaman, quoi.

Sauf que non !
Le « fake it until you make it » a ses limites.
Si tu ne vas pas explorer ce qu’il y a derrière la croyance (encore un super sujet à explorer prochainement !) que tu n’es pas une bonne mère, que tu es quelqu’un de forcément négatif et pessimiste, si tu ne vas pas à la racine de cette étiquette que tu te colles, vouloir changer ne sert à rien. Et cette croyance persistera, continuera à te conditionner, te bloquer, te polluer.

Si tu marques un temps d’arrêt pour prendre du recul et travailler sur toi, ça te semblera certes plus long au premier abord mais le résultat sera nettement différent.

Si tu vois plutôt cela comme une volonté d’améliorer certains aspects de ta vie en acceptant qui tu es, tu n’es plus dans le rejet. Identifier ce sur quoi tu veux travailler te permet de savoir par où tu veux commencer. Et ce que tu perçois comme le plus difficile ne le sera peut-être pas !

Evoluer, s’accepter, plutôt que changer qui on est

Bien sûr, ça ne veut pas dire que tu ne peux pas changer, évoluer, vivre une transformation. Au contraire !

Je ne dis pas que tu dois te contenter d’être toi et que tout ira mieux par magie. Je dis que tout part de toi, nuance.

Ce que je veux mettre en lumière ici, c’est la différence entre vouloir changer qui tu es, devenir quelqu’un d’autre, plutôt que de te reconnecter à toi et travailler certains aspects pour te permettre de t’épanouir.

Car dans « devenir la meilleure version de soi », il y a SOI !
Tu es déjà une version « suffisante », une bonne version, tu as déjà de la valeur comme tu es.

As-tu déjà remarqué comme il est difficile de tenir une résolution sur la durée ? Comme ça peut être compliqué et inconfortable de se forcer à faire certaines choses ? Une des raisons, c’est que peut-être que ce n’est pas aligné avec toi, tes besoins, tes valeurs. Voilà pourquoi te connaître vraiment, ça change tout !

En commençant par t’accepter, reconnaître toutes les parts de toi comme ayant de la valeur, tu pourras te concentrer sur un retour à toi, une évolution, et moins un changement du tout au tout.

Car, crois-le ou non, tu as déjà toutes les ressources en toi !

Comment le coaching peut t’aider

Mais si tu as déjà tout en toi, à quoi bon se faire coacher ?

Tu peux bien sûr faire le travail seule, parce que tu es la mieux placée pour savoir quelle méthode te convient. Cependant, te faire accompagner peut te faire gagner du temps et te faire découvrir des aspects de toi que tu n’aurais peut-être pas creusé seule.

Personnellement, j’ai travaillé sur moi pendant des années et j’ai beaucoup appris. Mais c’est en me faisant coacher que j’ai vraiment eu des déclics profonds et que je me suis sentie prête à aller explorer des aspects de moi pour mieux les accepter au lieu de vouloir les gommer.

Si tu veux en discuter, je t’invite à m’envoyer un mail à contact@blooming-mums.fr pour réserver un appel découverte gratuit et savoir si mes accompagnements sont faits pour toi !

En résumé :

  • Il vaut mieux partir d’une énergie d’amour et d’acceptation, d’une volonté d’améliorer une base que tu considères déjà comme ayant de la valeur, plutôt que d’une énergie de rejet, de dépréciation de qui tu es.
  • On parlera plutôt d’évolution, de retour à soi, plutôt que d’un changement radical.
  • Tu peux entamer cette démarche seule, ou te faire accompagner : pour avoir testé les deux options, un coaching permet d’avoir un oeil extérieur sur la situation et un soutien tout au long du chemin.

Envie de te reconnecter à qui tu es vraiment, d’accepter toutes les parts de toi pour enfin « changer » ? Ça tombe bien, c’est le premier module du programme d’accompagnement Baby Steps, pour te reconnecter à ta propre maternité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.