Comment apprivoiser tes émotions pour mieux les vivre ?

Ah les émotions, vaste sujet ! Je t’explique pourquoi et comment les accueillir pour mieux les vivre et t’épanouir.

Je t’en parlais il y a peu dans un live instagram : les émotions sont souvent refoulées, rejetées, vues comme une preuve de faiblesse. Et pourtant, les écouter c’est reprendre son pouvoir, les comprendre c’est cheminer vers une vie plus alignée.

Moi-même j’ai longtemps lutté contre mes émotions : j’avais l’impression que ma sensibilité me rendait vulnérable, faible, me donnait moins de valeur. J’avais l’impression que ressentir une émotion, surtout plus fort que les autres, faisait de moi quelqu’un de moins adulte, moins fiable, moins « tout » en fait.

A lire aussi : mon histoire avec la maternité, témoignage.

Qu’est ce qu’une émotion ?

Une émotion, c’est, selon sa définition officielle :

(de émouvoir, d’après l’ancien français motion, mouvement)

“Trouble subit, agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc. : Parler avec émotion de quelqu’un.

Réaction affective transitoire d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement.”

(Larousse.fr)

Ce qui retient mon attention dans cette définition, c’est l’origine du mot, la notion de mouvement, en anglais “motion” et “it moves you” (dans le sens ça te touche, ça te remue : la traduction en français est d’ailleurs “ça t’émeut”). C’est l’idée de mouvement qui est importante pour moi : une émotion te traverse, elle n’est pas supposée rester et s’installer. 

C’est une réaction à des évènements internes ou externes et elle a un sens, elle veut dire quelque chose. Elle peut également t’alerter et t’aider.

Chaque émotion que tu ressens a une fonction bien précise, une utilité. Il suffit de remonter à la Préhistoire où la peur était l’émotion vitale qui permettait aux hommes de survivre ! Encore aujourd’hui, une émotion est là pour délivrer un message et surtout te mettre en action.

Par exemple, le message derrière la tristesse c’est d’accepter le changement, la perte, le deuil. On est « obligé » de passer par là pour avancer.

L’indépendance émotionnelle :

Le concept d’indépendance émotionnelle c’est le fait de reprendre la responsabilité sur ses émotions : tes émotions t’appartiennent et tu es la personne qui les ressent. Certes, un évènement extérieur déclenche cette émotion, mais tu as réagi selon ton histoire, ton expérience et le filtre au travers duquel tu vois le monde.

Petit exemple : pour une situation donnée, tu peux ressentir de la tristesse, quand une autre personne ressentira de la colère ou de la honte… Chacun réagit différemment et ressent différemment.

Comprendre cela, c’est accepter que tes émotions t’appartiennent, te sont utiles, doivent être entendues et surtout que tu as le pouvoir dessus !

En effet, le schéma de réaction par rapport à une circonstance est le suivant :

Tu vas réagir à une circonstance en ayant des pensées, tu vas intérpréter cette situation à travers ton propre filtre. Ces pensées là vont générer une émotion, qui va elle-même entraîner une action (ou inaction) qui donnera un certain résultat.

En comprenant cela, on comprend aussi qu’on peut reprendre le schéma en sens inverse pour changer ses pensées !

Comment apprivoiser ses émotions ?

Tu n’es pas forcée de subir ou « mal vivre » tes émotions : déjà, en comprenant qu’une émotion n’est rien de plus qu’un message, en prenant du recul sur la situation, en acceptant de les ressentir, tu fais le principal !

Prends le temps d’accueillir une émotion, d’accepter que cela n’est pas une faiblesse et que ça ne te définit pas.

Tu peux aussi creuser cette émotion : suite à quoi tu l’as ressentie ? Quelle est la façon la plus neutre de formuler cette circonstance ? Quelles pensées sont à l’origine de cette émotion ?

Et surtout : fais preuve de tolérance, d’indulgence envers toi. Tu n’es pas obligée de « bien prendre » le flot d’émotions à chaque fois, tu peux analyser après coup quand la pression est redescendue, tu peux te dire que tu feras « mieux » la prochaine fois !

Avoir des émotions, c’est tout simplement humain. Et savoir les accueillir est une force !

C’est d’ailleurs ce qui fait l’objet d’un module entier dans mon programme Baby Steps, l’accompagnement pour te reconnecter à qui tu es et vivre une maternité alignée ! Je t’invite à découvrir les détails du programme ICI.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.