Pourquoi tu n’es pas une mère épanouie : 5 raisons

Tu n’es pas épanouie dans ta vie de maman ? Je te donne 5 raisons qui pourraient expliquer cela.

Comme beaucoup d’entre nous, tu te sens peut-être enfermée, frustrée, insatisfaite, coupable ou pas tout à fait accomplie dans ta vie de mère. La première chose que je voudrais te dire, c’est que ça nous arrive à toutes, à un moment donné, de douter, de vouloir avancer tout en se sentant perdue et en culpabilisant encore plus parce que « c’est que du bonheur »

J’ai moi-même longtemps été cette maman qui se sentait imparfaite, incomplète, incapable et pas légitime. J’ai longtemps voulu changer qui j’étais avant de découvrir que ça ne sert à rien de vouloir changer qui on est.

Avant de savoir quoi faire pour te sentir mieux en tant que mère, explorons ensemble 5 causes du mal être maternel (la liste est évidemment non exhaustive)

Une histoire compliquée, des traumas à traiter

Notre vécu a une incidence sur notre présent. Même si ton passé ne te définit pas, ton histoire peut conditionner beaucoup de choses, à commencer par ton rapport à la maternité. Et si ton parcours a été compliqué, si tu as vécu des traumatismes (à différentes échelles), cela peut être encore plus dur de s’épanouir dans ta vie de maman (et ta vie tout court, malheureusement).

Comment as-tu vécu ton enfance ? Quelle est ton histoire, les circonstances de ta naissance, les attentes que tes parents avaient inconsciemment ? Quelles phrases as-tu entendu de façon répétée, quelles étiquettes t’es-tu collées en grandissant ? 

Et ton parcours pour devenir mère, a-t-il été un long fleuve tranquille ? Comment tu as vécu cette période particulière où tu voulais un bébé ? Une grossesse surprise, peut-être ? Et la grossesse, parlons-en : pour toi, c’était comment ?

Personnellement, je ne me suis pas sentie à 100% épanouie pendant mes grossesses. Et c’est OK, ça ne me rend pas moins bonne mère pour autant.

Les clés pour approfondir : Dans Baby Steps, mon programme dédié à ta reconnexion à ta maternité, le premier module est consacré à ton histoire, tout ce que tu as traversé de ta naissance à maintenant. On creuse pour savoir ce qui a conditionné ta maternité, et on déterre au passage quelques croyances ancrées tout droit venues de ton passé, toujours dans la bienveillance.

Un désalignement profond

Peut-être également que tu te sens déconnectée de qui tu es vraiment, perdue, comme à la recherche de sens. 

Sais-tu ce qui te fait vibrer, ce qui te révolte, ce qui t’apaise ? Connais-tu vraiment ton fonctionnement, te connais-tu vraiment ?

On a toutes une part plus ou moins importante de conditionnement qui nous éloigne de qui nous sommes vraiment. Et dans ce cas, pas évident de se sentir alignée, épanouie, que ce soit dans sa vie ou dans sa maternité.

Voilà pourquoi il est important de travailler sur un retour à soi avant d’entamer un changement, au risque d’aller dans la mauvaise direction et de se sentir encore plus désalignée, déçue, démotivée.

Les clés pour approfondir : Le deuxième module de Baby Steps est consacré à ton introspection. On va aller chercher tes valeurs, les besoins qui sont le plus importants chez toi, tes forces et accepter tes failles. Mission ré-alignement !

Le grand 8 des émotions

Est ce que tu as déjà eu l’impression d’être prise dans un flot d’émotions, de les subir, de t’y noyer même depuis que tu es mère ? Perso, c’était mon cas, et ça a mis en lumière ma peur des émotions, ma peur de les ressentir et surtout de montrer que je les ressentais !

J’avais l’impression de trop pleurer, d’être tout le temps en colère, de ne jamais ressentir la joie, j’étais triste, honteuse même. Mais je ne m’autorisais pas à VIVRE mes émotions : tout ce que je voulais, c’était les repousser, m’en débarrasser le plus vite possible.

Sauf que ça ne marche pas comme ça. Une émotion refoulée te reviendra toujours en mode boomerang, un peu plus fort à chaque fois. Pire, elle pourrait s’installer et devenir un état d’esprit dont tu as du mal à te défaire.

Les clés pour approfondir : Dans le module 3 de Baby Steps, on va se pencher sur tes émotions. Le but : les apprivoiser, les reconnaître, leur donner leur place et les démystifier. Elles ne te feront plus peur après cela et, encore mieux, tu sauras les accueillir pour qu’elles puissent te guider dans ta vie de mère (donnant au passage un super exemple à tes enfants !).

Le regard des autres et la peur du jugement

Aaaaaah, le regard des autres ! Quand on devient maman, on a souvent l’impression que toute notre vie bascule dans le domaine public, que chacun a un avis à donner sur notre maternité, pas vrai ?

Et ce regard là, il peut blesser, forcer à aller contre ses envies, à se conformer aux attentes des autres, augmentant encore plus cette sensation de désalignement. 

Le truc à se rappeler ? L’avis des autres, c’est la vie des autres… Personne n’est mieux placé que toi pour comprendre ton enfant (ok, ton partenaire a lui aussi surement de bonnes connaissances sur la question !)

Les clés pour approfondir : Encore une fois, ça fait l’objet d’un module de Baby Steps, dans lequel on va aller voir quel impact a le regard des autres sur toi et pourquoi. Et surtout, on va voir comment t’en détacher pour mieux vivre ta maternité !

La culpabilité maternelle

Comment l’oublier, cette culpabilité ? C’est comme un paquet cadeau livré en même temps que ton enfant à la maternité. 

Parce que oui, la vie de ce petit être, son épanouissement, c’est une sacré responsabilité. Et qu’on reçoit tellement d’injonctions, de « il faut », « tu dois », qu’on culpabilise dès qu’on n’est pas la mère parfaite qu’il faudrait être.

Spoiler, au passage : la mère parfaite n’existe pas.

Je crois que la culpabilité, c’était, avec ma gestion des émotions, le truc qui nuisait le plus à mon épanouissement. Alors bien sûr, je ne dis pas qu’elle est inutile, qu’il faut être irresponsable, mais il y a un équilibre à trouver pour te sentir mieux.

culpabilite maternelle

Les clés pour approfondir : ce vaste sujet est également traité dans Baby Steps, dans le module 5 plus précisément. On va explorer les causes de ta culpabilité et surtout, comment t’aider à mieux la vivre, faire la part des choses et t’en alléger !

Voilà pour la liste des 5 raisons qui me viennent en tête spontanément quand on parle de mal-être maternel. Si tu en as d’autres et que tu veux en parler, n’hésite pas à le faire en commentaires !

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.